Information – Sensibilisation – Formation

Il est nécessaire que nos éleveurs maintiennent une vigilance accrue quant à la possible résurgence et/ou émergence de pathologies au sein de nos cheptels insulaires. Il est aussi indispensable qu’ils aient une information ciblée sur les problématiques sanitaires, les évolutions de la réglementation en vigueur, les évolutions des moyens diagnostics, curatifs et préventifs des pathologies…

C’est pourquoi nous maintenons une communication active des informations sanitaires auprès de nos adhérents.

Cette communication, nous l’envisageons sous différentes formes : échanges verbaux, publication web, plaquettes d’information…

Conseil sanitaire en élevage

Un exploitant sachant repérer un animal malade de façon précoce, pourra limiter les conséquences sur son cheptel, en avertissant au plutôt son vétérinaire de façon a mettre en œuvre avec lui les moyens curatifs nécessaires. Avoir les bons réflexes au bon moment permet de limiter l’ampleur des risques de diffusion de la maladie à l’ensemble du cheptel mais aussi à l’ensemble des cheptels locaux.

Le conseil sanitaire s’articule autour de trois types de visites dont l’objectif commun est :

  • Optimiser les pratiques en termes de surveillance et de conduite sanitaire du cheptel.

La Visite Initiale

Cette visite est une visite de premier contact avec le nouvel adhérent. Elle est automatiquement programmée dès adhésion aux GDSB2A.
Durée : environs 1 heure.

Ses objectifs :

  • Etablir les bases d’un partenariat constructif avec l’adhérent.
  • Déliver le ou les carnets sanitaires
  • Situer l’exploitation et les installations d’élevage
  • Délivrer les conseils sanitaires de bases (pharmacie, prophylaxie, déchets…)
  • Expliquer l’ensemble des missions et services du GDSB2A et de la FRGDSB20

La Visite Globale de Conseil Sanitaire

Cette visite volontaire, prend la forme d’un audit  couvrant l’ensemble des aspects sanitaires de l’exploitation.
Durée : environ 1/2 journée

Ses objectifs :

  • Connaitre les risques sanitaires relatifs à son élevage de façon à renforcer si besoin les mesures de biosécurité de façon à prévenir l’émergence d’un agent pathogène
  • Connaitre les mesures d’hygiène et les règles sanitaires applicables à son exploitation
  • Evaluer la gestion sanitaire du cheptel dans le but de l’optimiser de manière à limiter les risques d’introduction d’agents pathogènes ou de limiter leur diffusion.
  • Déterminer les points optimisable et délivrer les conseils adaptés au contexte de l’exploitation.

La Visite de Suivi de Conseil Sanitaire global

Cette visite est la suite directe de la Visite Globale de Conseil Sanitaire. Les problématiques relevées lors de la première visite sont suivis, analysés et évalués par le technicien et les préconisations sont éventuellement réajustées au besoin.
Ce type de visite est renouvelé tant que les problématiques de l’exploitation n’ont pas été résolues.

La Visite de Formation

Cette visite, également volontaire, peut revêtir plusieurs aspects. Avant tout, il s’agit de former l’exploitant à un acte technique précis.
Durée : variable sans excèder une journée

Ses objectifs :

  • Optimiser l’autonomie de l’adhérents dans les actes sanitaires courants
  • Savoir repérer et examiner un animal malade de façon à reconnaitre les signes d’alerte nécessitant l’intervention du vétérinaire
  • Savoir appliquer un traitement sur ses animaux (traitement curatif  ou préventif)
  • Savoir réaliser les prélèvements de base comme les prélèvements de fécès
  • Savoir réaliser les tests de détection des mammites (test au Teepol)

 

Déchets d’Activité de Soins Vétérinaires

Une politique de maitrise des risques ne pouvant être menée sans la prise en compte du devenir des déchets produits dans chacune des exploitations, nous avons développé un dispositif de collecte des DASV et notamment des Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux et Assimilés.

Ce dispositif dénommé « Opération boites jaunes » est effectif depuis le mois de juin 2009.

Les adhérents engagés bénéficient d’un service global incluant la mise à disposition de containers (cliquer pour visualiser), un guide de tri, une collecte trimestrielle et la délivrance des documents de traçabilité de l’élimination de leurs déchets, conformément à la réglementation en vigueur.

Le forfait DASV est proposé aux adhérents comprenant la collecte et l’élimination des déchets à risque infectieux et les déchets toxiques/chimiques (médicaments périmés, flacons vides, aérosols…)

Plaquette d’Information « Opération Boites Jaunes »  : TELECHARGER       

Prestations techniques

Les prestations techniques proposées à nos adhérents couvrent l’ensemble des opérations de gestion sanitaire de leur cheptel.

Plaquette Prestations Techniques en Elevage 2017 :   TÉLÉCHARGER       

Caisses de solidarité

Ces fonds de mutualisation sont destinés à l’attribution d’une aide exceptionnelle à un éleveur en difficulté suite à des problèmes sanitaires graves et non prévisibles qui risquent de mettre en difficulté l’exploitation.

Cette aide sert à indemniser les pertes directes et indirectes subies par un éleveur, en fonction d’une franchise liée au niveau de cotisation de chaque élevage (franchise d’élevage).

Créées en 2005, elles s’adressent aux filières bovine, ovine, caprine et porcine, espèces cotisantes auprès du GDSB 2A.

Ces caisses sont alimentées par les cotisations des éleveurs (20% de la part variable), et l’attribution des aides est soumise à décision du Conseil d’Administration du GDSB 2A pour les éleveurs adhérents de la Corse du Sud.

Ces caisses n’ont pas pour objet de se substituer à une quelconque « Responsabilité Civile » et ne peuvent en aucun cas servir à indemniser des pertes consécutives à une négligence de l’éleveur.

Pour pouvoir solliciter les caisses de solidarité l’éleveur se doit de remplir la condition d’une ancienneté d’un an en tant qu’adhérent.

Fond national agricole de Mutualisation Sanitaire et Environnementale (FMSE)

Le FMSE est un fonds de mutualisation qui pour objet l’indemnisation des agriculteurs lorsqu’ils subissent des pertes liées à des incidents sanitaires ou environnementaux.

[Acceder au site FMSE] [Télécharger la plaquette de présentation]

Le FMSE est financé à la fois par les agriculteurs, l’Etat et l’Union européenne.

Depuis le 1er octobre 2013, l’adhésion à un fonds de mutualisation agréé est obligatoire. Le FMSE a été agréé par arrêté du ministre de l’Agriculture le 24 septembre 2013.

Le FMSE est constitué d'une section commune et de sections spécialisées par filières.

La section commune à tous les agriculteurs

- Elle participe à l’indemnisation des producteurs en complément des sections spécialisées
- Elle indemnise les pertes économiques à caractère transversal qui ne relèvent pas spécifiquement d’une section spécialisée (incidents environnementaux, polyphages, émergents)

La section Ruminants

Tous les éleveurs de bovins, ovins, caprins peuvent être affiliés ;

  • La cotisation à la section est volontaire ;
  • Elle est levée par les GDS (convention entre GDS France et FMSE) auprès de tous les éleveurs ;
  • Elle est proportionnelle au cheptel détenu : [Télécharger le bordereau d'adhésion]
    • 0,10 € par bovin
    • 0,02 € par ovin et par caprin

Les risques couverts par la section Ruminants

  • Maladies potentiellement éligibles
    • Les maladies animales classées dangers sanitaires de catégorie I et II (arrêté du 29 juillet 2013 et suivants) ET
    • Maladies de la liste de l’OIE OU liste du règlement européen 652/20114
  • Les pertes potentiellement indemnisables :
    • Les pertes d’animaux en cas de mortalité,
    • Les pertes de production, ou les pertes de rendement,
    • Les coûts ou les pertes commerciales dans le cas :
      • D’une restriction ou d’interdiction de circulation ou d’échanges,
      • D’une limitation des zones de pâturage ,
      • De la restriction d’utilisation ou de la destruction de produits de l’exploitation,
      • De la restriction de l’usage des sols ;
      • D’un changement de destination ou d’un déclassement de la production
    • Le coût des mesures de lutte

Les Conditions d’éligibilité et d’indemnisation

  • Etre un agriculteur en activité
  • Respecter la réglementation sanitaire
  • Etre affilié à la section commune (cotisation de 20€ auprès de la MSA) depuis au moins 1 an
  • Etre affilié à la section spécialisée concernée (cotisation variable auprès du GDSB2A) depuis au moins 1 an
  • S'engager à céder au FMSE son droit à réparation
  • Pouvoir justifier des pertes subies

Programmes d’indemnisation section Ruminants [Détail : Accès direct]

  • Les programmes d’indemnisation ouverts (au 16/03/2017)
    • Tuberculose : Indemnisation des pertes économiques dues au blocage des exploitations touchées par la tuberculose.
    • FCO : Indemnisation des pertes économiques dues au blocage des exploitations touchées par la FCO en 2015
  • Les programmes à venir (au 16/03/2017)
    • Leucose
    • Tuberculose

Accès au site web du FMSE

ACCÉDER

Plaquette de présentation du FMSE

TÉLÉCHARGER

Bordereau d'adhésion au FMSE
 

TÉLÉCHARGER

 

Missions déléguées par l’Etat

 

La gestion de la prophylaxie collective bovine

En tant que section de l’OVS animal de Corse, nous sommes en charge des inspections des dossiers de prophylaxies bovine.

La gestion de la prophylaxie collective ovine et caprine

En lien avec les services de la DDCSPP2A, nous sommes en charge des inspections des dossiers de prophylaxies ovine et caprine.

La délivrance des attestations sanitaires

– Les ASDA (Attestations Sanitaires à Délivrance Anticipée ou « Cartes Vertes »)
– Les LPS (Laissez-Passer Sanitaires de couleur rose)

Actions Régionales ( FRGDSB 20)

  • le Réseau de surveillance, décliné en partenariat avec les vétérinaires libéraux de la région, qui apporte un appui technique et financier lorsque vous rencontrez un problème sanitaire sur votre exploitation (aide au diagnostictiers payant pour les adhérents). Il permet à la FRGDSB20 de surveiller dans l’espace et dans le temps les principales maladies qui circulent en Corse dans les différentes filières.
 
  • le Programme sanitaire d’élevage (PSE), également déployé avec l’appui des vétérinaires de la région, qui garantit un accès facilité à des spécialités vétérinaires à visée préventive qui est conforme à la réglementation et compétitif (achat groupé par la FRGDSB20 en tant que groupement agréé).
 
  • le suivi technique des élevages par des techniciens : visites générales d’exploitation (VTC), ou encore suivi échographique en élevage de petits ruminants.
 
  • les enquêtes épidémiologiques mises en oeuvre selon le contexte sanitaire de la région afin d’acquérir des connaissances sur certaines pathologies.
 
  • des missions de gestion des prophylaxies obligatoires, déléguées par l’Etat à la FRGDSB20 en tant qu’OVS animal.

Pour plus d’informations, consulter le site web de la FRGDSB20 : ACCEDER