Intoxications

Les maladies causées par des empoisennements comptent parmi les plus difficiles à diagnostiquer, étant donné les difficultés techniques que présentent la détection et l’identification des substances toxiques mises en jeu.

De manière générale, il existe deux grandes catégories de substances toxiques : les toxines, qui sont élaborées par des organismes vivants tels que les plantes ou des micro-organismes, et les poisons, qui proviennent de sources artificielles non biologiques et comprennent les substances chimiques dites « de synthèse ».

Un venin est une toxine liquide que certains animaux peuvent injecter dans la circulation sanguine par piqûre ou morsure.

Les termes poison et toxine sont néanmoins souvent utilisés de manière approximative, comme s’ils étaient parfaitement interchangeables. Les principales sources d’empoisonnement et d’intoxication chez les animaux domestiques sont les plantes, certains aliments, les aliments moisis et les diverses substances chimiques de synthèse utilisées sur les exploitations agricoles.

Les plantes toxiques, ou plantes vénéneuses

De nombreuses espèces de plantes toxiques peuvent être trouvées sur les parcours. Si elles sont normalement et heureusement délaissées par les animaux qui pâturent, il peut arriver, dans certaines conditions, qu’elles soient consommées – par exemple en période de sécheresse, lorsque l’herbe se fait rare.

Les insecticides et les acaricides

Les substances chimiques – telles que les produits pour bains parasiticides – utilisés pour lutter contre les arthropodes parasitant la peau des animaux domestiques (tiques, puces, mouches, etc.) constituent une cause majeure d’empoisonnement, si leur utilisation n’est pas raisonnée.

 

Extrait de La santé animale V1 Généralités Archie Hunter, Gerrit Uilenberg, Christian Meyrer